LES DONS

LE PROJET «NATURAMA» SOUHAITE VENIR EN AIDE A DES ANIMAUX DE TOUTES SORTES

Vous trouverez présentées ci-dessous les actions qui bénéficieront du Projet «Naturamara ».
Si vous souhaitez vous rendre sur la page personnelle de l'une d'elle,
vous trouverez le lien pour cela également.

Les artistes choisissent l'une ou plusieurs des neuf actions qu'ils souhaitent soutenir par le dessin.
Vous pouvez jeter un oeil à l a liste des artistes pour voir quel projet ils ont choisi.

La campagne animale de cette année est en faveur du tigre.
15% de chaque don sera collecté et transféré au projet visant à protéger les tigres.

Note: Les liens ci-dessous sont intégralement rédigés en anglais ou en allemand,
et nous n'en avons traduit qu'un extrait.

LES DONS ACTUELES

LA COURSE S'AMORCET!

Vous voyez ici, quelle somme les animaux recevent actuellement du Projet «Naturama ».
Aidez vous animal préféré et commissionez un/une artiste, qui veut dessiner les images pour cet animal.
Dans la liste vous trouvez pour chaque artiste cette information.

€ 716.00
€ 254.00
€ 218.00
€ 217.00
€ 199.00
€ 199.00
€ 193.00
€ 193.00
€ 191.00

TRADUCTION D'UN EXTRAIT DU PROJET POUR PROTÉGER LES TIGRES PAR LA WWF

«Après près d'un siècle de déclin, le nombre de tigres est de nouveau en hausse. Il reste au moins 3 890 tigres dans la nature, mais il faut encore bien plus d'efforts pour protéger cette espèce qui est toujours susceptible de disparaitre. [...] Nous pouvons sauver les tigres.
En 2010, les 13 pays concernés par la présence du tigre sur leur territoire se sont engagés dans le projet TX2 de la WWF - pour doubler le nombre de tigres sauvages d'ici 2022, prochaine année du Tigre.
La WWF fait avancer le TX2.» © WWF
(Traduction libre d'un extrait anglais de la WWF
par l'équipe du Projet «Naturama»)

Plus d'informations: http://www.worldwildlife.org/species/tiger

TRADUCTION D'UN EXTRAIT DU PROJET POUR PROTÉGER LES LOUPS PAR LA WWF

«La WWF cherche différentes façons de renforcer la population de loups en Europe,
en aidant par exemple les loups à se propager depuis des zones où ils existent déjà jusqu'à des zones reculées et appropriées.
Cela inclue les projets de recherche pour évaluer la population des loups,
et des mesures pour répondre aux préoccupation des fermiers et habitants locaux qui se sentent
menacés par la présence des loups. La WWF travaille qui plus est sur la protection de l'habitat
et de l'écosystème dont le loup dépend. » © WWF
(Traduction libre d'un extrait anglais de la WWF
par l'équipe du Projet «Naturama»)

Plus d'informations: http://wwf.panda.org/about_our_earth/species/profiles/mammals/wolf_timber_intro/

TRADUCTION D'UN EXTRAIT DU PROJET VISANT A PROTEGER LES ANIMAUX SAUVAGES
PAR LE PARC LÜNEBURGER HEIDE

«Le zoo Wildpark Lüneburger Heide est impliqué dans plusieurs projets internationaux pour protéger les espèces animales sauvages. Par exemple: Le programme de conservation et d'élevage européen (EEP)
pour les loutres, les grues de Mandchourie, les aigles marins européens, les panthères des neiges,
les bœufs musqués, les visons et les bisons d'Europe.
En parallèle, nous faisons parti de plusieurs projets visant à relâcher des animaux,
comme par exemple le lynx dans le Parc National Harz.» © Wildpark Lüneburger Heide
(Traduction libre d'un extrait allemand de la WWF
par l'équipe du Projet «Naturama»)

Plus d'informations: http://www.wild-park.de/ueberuns/artenschutz.php

TRADUCTION D'UN EXTRAIT DU PROJET VISANT A PROTEGER LE ANIMAUX DE COMPAGNIES
PAR LA HAMBURGER TIERSCHUTZVEREIN V. 1841 E.V.

«Le bien-être animal est une question de confiance.
Le bien-être animal est au cœur de l'attention portée par notre association depuis plus de 175 ans.
Nous recevons chaque année jusqu'à 10 000 animaux dans notre refuge animalier, et chacun nécessite un habitat qui lui est approprié ainsi que des soins bénins.» © Hamburger Tierschutzverein von 1841 e.V.
(Traduction libre d'un extrait allemand de la Hamburger Tierschutzverein von 1841 e.V.
par l'équipe du Projet «Naturama»)

Plus d'informations: http://www.htv1841.de/

TRADUCTION D'UN EXTRAIT DU PROJET VISANT A PROTEGER LA FAUNE MARINE
PAR GREENPEACE

«Les réserves marines. Un groupe d'évidences scientifiques de plus en plus important tend à démontrer
ce que nous, à Greenpeace, affirmons depuis longtemps déjà:
que la création de vastes réseaux de réserves marines, nécessitée de façon urgente pour protéger les espèces marines et leurs habitats, pourrait être la clé pour inverser le déclin de la pêche mondiale.» © Greenpeace (Traduction libre d'un extrait anglais de la Greenpeace
par l'équipe du Projet «Naturama»)

Plus d'informations: https://service.greenpeace.de/themen/meere/meeresschutzgebiete-0

TRADUCTION D'UN EXTRAIT DU PROJET VISANT A PROTEGER LES ABEILLES SAUVAGES
PAR LA NABU RÜGEN

«Commencez!
Même avec de simples actions il est possible d'aider des tas d'espèces d'abeilles et de guêpes sauvages: Construire des hôtels pour insectes, tolérer un coin «sauvage» dans le jardin ou semer les plantes appropriées. Mais pour aider ces abeilles et insectes sauvages, et pour que les efforts ne soient pas vains,
il est important de bien être informé avant tout. [...]
Avec un don, des centaines de dépliants peuvent atteindre des conservationnistes et amoureux de la Nature dévoués, qui veulent prendre soin des abeilles sauvages et ainsi apporter
leur pierre à l'édifice en vue de les protéger pendant quelques années.» © J.-Christoph Kornmilch
(Traduction libre d'un extrait allemand de J.-Christoph Kornmilch
par l'équipe du Projet «Naturama»)

Plus d'informations: http://www.nabu-ruegen.de/html/Insekten%202.html

TRADUCTION D'UN EXTRAIT DU PROJET POUR LA PROTECTION DES CHAUVES-SOURIS
PAR LA BUND

«L'équipe de travail de la BUND à Gottmadingen (Allemagne) créée activement des programmes
pour sauver les espèces natives de chauves-souris. Nous prenons soin de plusieurs quartiers d'été et de sols d'hiver pour les chauve-souris, référençons le suivi du développement des colonies, et organisons des projets transfrontaliers avec des collaborateurs Suisses afin de trouver de nouveaux habitats pour les chauves-souris. Par ailleurs, nous soutenons un point de contact pour les chauve-souris blessées
ou les jeunes ayant été séparées de leurs colonies.» © BUND
(Traduction libre d'un extrait allemand de la BUND Gottmadingen
par l'équipe du Projet «Naturama»)

Plus d'informations: http://www.all-about-bats.net/index_netscape.htm

TRADUCTION D'UN EXTRAIT POUR LE PROJET VISANT A PROTEGER LES REQUINS
PAR LE SHARKPROJECT

«Notre visée est précise:
Les restaurants ne devraient plus contenir de repas à base de requins.
En d'autres termes, nous tentons de mettre fin à la vente de viande de requins et autres produits créés à partir de requins. [...]
Pour atteindre ce but, nous devons prendre en compte le fait que chaque nation doit faire face à ses propres problèmes, qu'il y a d'autres structures d'échanges et différents coefficients d'influence. [...]
Nous travaillons donc en fonction de chaque pays avec des cibles sous-ordonnées
et différents types d'outils. [...]
En Australie: Une zone libre pour les requins
En Allemagne: un restaurant label de qualité» © SharkProjekt
(Traduction libre d'un extrait allemand du SharkProjekt
par l'équipe du Projet «Naturama»)

Plus d'informations: http://www.sharkproject.org/en/

TRADUCTION D'UN EXTRAIT DU PROJET POUR PROTÉGER LES HÉRISSONS
DE L'ASSOCIATION L'IGEL-ARCHE

«Les Hérissons sont classés parmi les animaux très favorisés. Ce sont des animaux très utiles dans nos jardins. [...]
L'Igel-Arche agit comme un hôpital et un asile de bienséance pour les hérissons. Depuis dix-neuf ans, l'Igel-Arche étudie ses espèces de hérissons passionnantes.
Durant toutes ces années, plus de 14.000 petits amis piquants ont été recensés dans les stations et de nombreuses blessures ont été soignées. [...]
Les hérissons rétablis seront relâchés dans la nature à des endroits saufs et appropriés
pour se rétablir pleinement et agrandir le patrimoine naturel.
Les hérissons en mauvaise santé ou présentant un handicap trouveront un foyer stable dans notre
large enceinte extérieure. L'Igel-Arche est une association qui compte actuellement près de 350
membres et patènes provenant d'Allemagne et des pays avoisinants.
Elle gère les stations de Paderborn (NRW) et Zierenberg (Hessen) 7 jours sur 7,
24h/24, et accueille près de 800 petits patients chaque année. [...] » © IgelArche
(Traduction libre d'un extrait allemand de la Igel-Arche
par l'équipe du Projet «Naturama»)

Plus d'informations: https://www.dropbox.com/s/17ta0cww6kqag16/Igel-Arche_Expose-2.pdf?dl=0